Je hais le développement personnel

Portada
Editions Eyrolles, 2011 M07 7 - 210 páginas
Ni victime, ni bourreau, ni spectateur

Avons-nous besoin de tuteurs, de techniques et de recettes, de gourous, de guides, de guide-âne, pour nous dire qui nous sommes ? Avons-nous besoin de gardiens, de conseillers, d'accompagnateurs, de bergers, de cicérones, de mentors pour "positiver" ?

Polémique mais résolument positif :

  • Un livre qui dénonce le formatage des esprits et les manipulations des artisans du conformisme.
  • Un livre qui permet d'échapper à la philosophie "banc de poissons" !
  • Un livre qui encourage à aller à la reconquête de soi et à devenir l'acteur de sa vie.

"On ne commence à vivre vraiment qu'en sortant des limites de son ego conditionné par le regard des autres, pour apprendre à être soi, en toute indépendance, au milieu des autres."

 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

Crítica de los usuarios - Marcar como inadecuado

Yes thank

Páginas seleccionadas

Contenido

Introduction
1
Les failles de lidentité les fêlures où sengouffre le développement personnel
7
Le coaching ou le réalisme capitaliste je suis une marchandise et jaime ça
57
Les médias coach de la téléréalité au télécoaching
103
Pour échapper à lemprise des artisans du conformisme légotopie lélection de Soi
143
Conclusion
187
Annexe
197
Index
201
Table des matières
203
Derechos de autor

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Acerca del autor (2011)

Robert Ebguy est sociologue, directeur de recherches au Centre de Communication Avancée international.

Información bibliográfica