Bibliothèque orientale elzévirienne, Volumen2

Portada
E. Leroux, 1874
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 44 - m'en vais; cocher, détourne promptement mon char. Moi, qui suis «aussi la demeure future de la vieillesse, qu'ai-je à faire avec le plaisir «et la joie?
Página 197 - Les flancs polis. 46. Ses flancs ne sont pas de travers. 47. Il a le ventre en forme d'arc. 48. Son corps est exempt de tout ce qui peut en altérer l'éclat, et de toutes les taches noires qui pourraient le déparer 49. Il a les dents canines arrondies. 50. Les dents canines pointues.
Página 196 - Il a les membres arrondis. 32. Les membres parfaitement polis. 33. Ses membres sont réguliers. 34. Le nombril est profond. 35. Le nombril n'est pas de travers. 36. Il a une conduite pure. 37. Comme le bœuf, il est agréable de tous points. 38. Il répand autour de lui l'éclat d'une lumière supérieure, parfaitement pure, qui dissipe les ténèbres.
Página 203 - Il a la jambe du roi des gazelles ou de l'antilope femelle. 26. Il a les doigts longs. 27. Ses pieds ont le talon développé. 28. Il a le cou-de-pied saillant. 29. Il a les pieds et les mains douces et délicates. 30. Les doigts de ses pieds et de ses mains sont unis par une membrane (jusqu'à la première phalange).
Página 143 - Bouddha s'élanca dans les airs; il y prit successivement les quatre postures, c'est-à-dire qu'il marcha, se tint debout, s'assit et se coucha au milieu de l'espace. De la partie inférieure de son corps jaillirent des flammes, et de la partie supérieure s'échappa une pluie d'eau froide. Évoquée par un pouvoir magique, une foule de Bouddhas...
Página 22 - Indra. Aussitôt sa naissance, il a vu les trois mille grands milliers de mondes et connu la nature des pensées de tous les êtres. Il fait sept pas vers chacun des quatre points cardinaux, en s'écriant d'une voix de lion : « Je suis le plus grand de tous les êtres ; je vaincrai le démon, et je mettrai un terme à la naissance, à la vieillesse, à la maladie, à la mort. » Tandis que le maître du monde parle ainsi, le tonnerre gronde dans les cieux...
Página 99 - Commencez, sortez de la maison ; appliquez-vous à la loi du Bouddha; renversez l'armée de la mort, comme un éléphant renverse une hutte de roseaux ; Car celui qui marchera sans distraction dans cette discipline de la loi, après avoir échappé à la succession des naissances, mettra un terme à la douleur.
Página 195 - Qiiatre postures surnaturelles, 143. Quatre-vingts signes secondaires du Bouddha, 24. 1. Il a les ongles bombés. 2. Les ongles de la couleur du cuivre rouge. 3. Les ongles lisses. 4. Les doigts arrondis. 5. Les doigts beaux. 6. Les doigts effilés. 7. Les veines cachées. 8. La cheville cachée. 9. Les articulations solides, non apparentes.
Página 196 - Les lignes de la main allongées. 17. Les lèvres rouges comme le fruit du Vimba. 18. Une voix dont le son n'est pas trop élevé. 19. La langue douce, délicate et couleur de cuivre rouge. 20. Sa voix douce et belle a le son du cri de l'éléphant ou du nuage qui tonne.
Página 15 - ... Kapilavastou et la famille des Sâkyas réunissent toutes les conditions requises. Pendant cinq cent cinquante naissances successives, le Bouddha a toujours eu pour père le roi Souddhodana et pour mère la reine Mâyâ. Sans tache, sans fierté, n'ayant pas une pensée pour un autre que pour son mari, Mâyâ possède toutes les qualités du corps, aussi bien que celles de l'âme. Son regard est pur, elle a un beau front et de beaux sourcils qu'elle ne fronce jamais ; ses lèvres sont rouges...

Información bibliográfica