L'Europe tourmentée par la révolution en France: ébranlée par dix-huit années de promenades meurtriéres de Napoléon Buonaparte, Volumen1

Portada
Pélicier, 1815 - 685 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 9 - Citoyens représentants, c'est du champ de gloire, marchant dans le sang des traîtres, que je vous annonce avec joie que vos ordres sont exécutés et que la France est vengée : ni l'âge ni le sexe n'ont été épargnés. Ceux qui...
Página 143 - J'ignore quels sont les desseins de Dieu sur ma race et sur moi ; mais je connais les obligations qu'il m'a imposées par le rang où il lui a plu de me faire naître. Chrétien, je remplirai ces obligations jusqu'à mon dernier soupir...
Página 263 - Cet archi» duc avait cru m'arrêter ; il a publié je ne » sais quoi ; mon armée avait déjà fait une » lieue et demie en avant; je ne lui avais » pas fait l!honneur de faire des dispositions, » et on sait ce que c'est quand j'en suis là. » Je ne puis pas empêcher que le Danube » grossisse de seize pieds dans une nuit. Ah ! » sans cela, la monarchie autrichienne était » finie; mais il était écrit au ciel que je de» vais épouser une archiduchesse.
Página 265 - L'empereur se réchauffant à force de parler ne s'était, aperçu de rien. Il avait répondu sur la proposition de traverser la Silésie : Ah! ah! la Prusse...
Página 249 - C'est avec cet espoir que je suis arrivé en Suède ; j'ai trouvé une nation généralement attachée à la France, mais plus encore à sa liberté et à ses lois; jalouse de votre amitié, Sire, mais ne désirant jamais l'obtenir aux dépens de son honneur et de son indépendance. Le ministre de...
Página 262 - Sur les protestations réitérées de ces messieurs de la satisfaction qu'ils éprouvaient à le voir sain et sauf après tant de dangers : « Dangers! pas » le moindre. Je vis dans l'agitation ; plus je » tracasse , mieux je vaux. Il n'ya que les » rois fainéans qui engraissent dans les pa» lais ; moi , c'est à cheval et dans les camps.
Página 279 - Sire, aussi long-temps que votre majesté n'a agi ou fait agir que contre moi directement, j'ai dû ne lui opposer que du calme et du silence ; mais aujourd'hui que la note du duc de...
Página 152 - Loi du 21 mars i804 contenant la réunion des lois civiles -en un seul corps de lois, sous le titre de code civil des Français.
Página 247 - essaie. Vous pensez bien que ce n'est pas » pour dire la messe que je vous ai fait ve» nir Il faut tenir un état immense » Soignez les femmes , c'est essentiel dans
Página 234 - En me décidant à accepter la succession au trône de Suède, j'avais toujours espéré, sire, concilier les intérêts du pays que j'ai servi fidèlement et défendu pendant trente années, avec ceux de la patrie qui venait de m'adopter. A peine arrivé, j'ai vu cet espoir compromis...

Información bibliográfica