Memoires pour servir a l'histoire de la maison de Condé: Cet ouvrage, imprime ́sur les manuscripts autographes, contient la vie du Grand-Condé, ecrite par feu Monseigneur le prince de Condé, la correspondance, de ce prince avec tous les souverains et princes des familles royales de l'Europe

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 45 - La noblesse est une : c'est la cause de tous les princes, de tous les gentilshommes, que je défends; ils se réuniront sous l'étendard glorieux que je déploierai à leur tête. « Oui, j'irai, malgré l'horreur que doit naturellement inspirer à un descendant de saint Louis l'idée de tremper son épée dans le sang des Français, j'irai à la tête de la noblesse de toutes les nations et suivi de tous les sujets fidèles à leur roi, qui se réuniront sous mes drapeaux, j'irai tenter de délivrer...
Página 322 - J'ignore quels sont les desseins de Dieu sur ma race et sur moi ; mais je connais les obligations, qu'il m'a imposées par le rang, où il lui a plu de me faire naître. Chrétien, je remplirai ces obligations jusqu'à mon dernier soupir ; fils de saint Louis je saurai à son exemple me respecter jusque dans les fers ; successeur de François I...
Página 52 - Français et Bourbons jusqu'au fond de l'âme, quelle doit être notre indignation lorsque nous voyons de vils factieux ne répondre à vos bienfaits que par des attentats, insulter à la majesté royale, fronder...
Página 296 - ... attendrissement plus facile à sentir qu'à exprimer, les traits réunis des infortunés auteurs de ses jours. Cette ressemblance, si douce et si déchirante à la fois, me la rend plus chère, et doit redoubler l'intérêt qu'elle mérite si bien par elle-même d'inspirer à tout bon Francais.
Página 170 - Dans un royaume, où , depuis si long-temps, il n'a point existé de dissentions civiles , on ne prononce qu'avec regret le nom de scission : il faudrait pourtant s'attendre à cet événement , si les droits des deux premiers ordres éprouvaient quelque altération; alors l'un de ces ordres, ou tous les deux, peut-être, pourraient méconnaître les États-Généraux , et refuser de confirmer eux-mêmes leur dégradation , en comparaissant à l'assemblée.
Página 329 - On assure ici depuis plus de six mois que « vous avez été faire un voyage à Paris ; d'autres « disent que vous n'avez été qu'à Strasbourg ; il «faut convenir que c'était un peu inutilement « risquer votre vie et votre liberté ; car pour vos « principes , je suis très-tranquille de ce côté-là, « ils sont aussi profondément gravés dans votre
Página 251 - Cette joie serait cruellement empoisonnée, s'il me restait la moindre inquiétude sur la blessure de votre fils : mais, tranquille à cet égard, je vous félicite, et de cette blessure même, et de la conduite que son fils et lui ont tenue.
Página 331 - Assurément, mon cher papa, il faut me connaître bien peu pour avoir pu dire ou chercher à faire croire que j'avais mis le pied sur le sol républicain, autrement qu'avec le rang et à la place où le hasard m'a fait naître. Je suis trop fier pour courber bassement la tête, et le premier consul pourra peut-être venir à bout de me détruire, mais il ne me fera pas m'humilier.
Página 328 - J'ai reçu en même temps la réponse de votre petit-fils : elle est beaucoup plus ancienne; mais, comme de raison, il a cru devoir, pour me la faire passer, préférer la sûreté à la promptitude. Comme il est possible que , par le même motif, il ne vous en ait pas donné...
Página 171 - En parlant pour la noblesse , les princes de votre sang parlent pour eux-mêmes ; ils ne peuvent oublier qu'ils font partie du corps de la noblesse , qu'ils n'en doivent point être distingués ; que leur premier titre est d'être gentilshommes : Henri IV l'a dit ; et ils aiment à répéter les expressions de ses nobles sentimens.

Información bibliográfica