Histoire Du Théatre Français: Depuis Le Commencement de la Révolution Jusqu'à la Réunion Générale, Volúmenes1-2

Portada
Barba, 1802
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 160 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.
Página 66 - Tous ces défauts humains nous donnent, dans la vie, Des moyens d'exercer notre philosophie ; C'est le plus bel emploi que trouve la vertu ; Et, si de probité tout était revêtu, Si tous les cœurs étaient francs, justes et dociles, La plupart des vertus nous seraient inutiles...
Página 77 - ... de ceux même qui, par ces demandes, croyant réparer des torts, ne font que solliciter une injustice. Enfin, messieurs, si quelques abus se sont glissés dans un établissement dont les détails sont aussi difficiles que multipliés, si le tems semble avoir amené le besoin de quelques changemens utiles, ne nous est-il pas permis d'observer qu'une discussion sage et dirigée par la bonne foi...
Página 125 - Oui certainement, Monsieur, vous pouvez dire que c'est moi qui ai demandé Charles IX, au nom des fédérés Provençaux, et même que j'ai vivement insisté; vous pouvez le dire, car c'est la vérité, et une vérité dont je m'honore.
Página 14 - J'ai eu le bonheur inappréciable de n'avoir débuté dans la carrière que sous vos yeux; je n'ai reçu que vos leçons ; car ceux qui m'ont enseigné ne m'ont donné que les vôtres. Me voici maintenant, grâces à vos bontés qui ont décidé celles de mes supérieurs , attaché au théâtre de la capitale.
Página 126 - ... dit à moi-même qu'ils ne voulaient céder qu'au vœu prononcé de la part du public, que j'ai dû répandre leur réponse.
Página 55 - ... résista point au roi et lui ouvrit ses portes. Cela s'explique par la haine qu'inspirait Sisenand au peuple qu'il avait chargé de travail et d'impôts. Les violences et l'insoumission de l'évêque obligèrent le roi à quelque sévérité, et il le déposa et mit à sa place Rosendus, saint personnage dont nous aurons occasion de parler dans la suite de cette histoire 2.
Página 169 - Talma ne peuvent me paraître un motif pour revenir sur cette résolution, pour consentir à le regarder jamais comme mon associé, comme mon camarade. Son existence à la Comédie-Française compromet toutes les autres ; ses volontés nuisent à l'intérêt général ; ses amis troublent le repos public, calomnient les actions, les pensées, et sont enfin parvenus, à l'époque i.
Página 124 - Monsieur, pour me justifier des imputations calomnieuses que mes ennemis s'empressent de répandre. A les entendre, ce n'est pas vous qui avez demandé Charles IX; c'est moi qui ai fait une cabale pour forcer mes camarades à donner cette pièce; des journalistes vendus affirment au public tout ce que leur malignité leur dicte.
Página 51 - Croit-il mon pauvre ami que pour la comédie L'esprit soit suffisant? Du bon sens , du génie , Voilà, voilà surtout les dons qu'il faut avoir. Tel qu'il est, en un mot, l'homme cherche à se voir, Et non tel qu'on l'a peint dans cet œuvre infidèle.

Información bibliográfica