Recherches archéologiques en Algérie

Portada
E. Leroux, 1893 - 434 páginas
0 Opiniones
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Contenido

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 27 - Au milieu de la celle se trouve une large assise en pierres plates formant saillie au-dessus du dallage. Cette sorte de soubassement présente de chaque côté trois trous carrés de même dimension, dans lesquels on A trouvé une assez grande quantité de morceaux de plomb.
Página 27 - Le tombeau était recouvert d'un socle unique en pierre, portant « quatre colonnettes d'ordre composite et se reliant au pavage en « dalles du monument [il s'agit certainement du socle et des pieds « de l'autel]. Ce socle, reposant sur un lit de sable fin et présentant « au centre un évidement rectangulaire en forme de cuvette, couvrait « une mosaïque encadrée de torsades polychromes.
Página 27 - Sous cette mosaïque assise sur un lit de pouzzolane sèche, le sépulcre taillé dans le roc et recouvert par deux dalles, renfermait des ossements d'adultes et d'enfants, placés par faisceaux perpendiculairement à l'axe du cercueil. Un vase allongé en verre se trouvait au centre et contre la paroi orientale,,.
Página 287 - ... au nord par un de ses affluents. On y voit de nombreux restes de pressoirs, des cuves et beaucoup de débris de poteries dont quelques-unes sont très fines. Dans la partie septentrionale de la ville, j'ai remarqué quatre sièges taillés dans le roc, à un endroit d'où l'on jouit d'une vue magnifique sur toute la vallée. Voici les inscriptions que j'ai copiées à Tassameurt: 33a et 333. Fragment. Haut, de ce qui reste o™,42, larg.
Página 230 - ... probablement la sacristie ; le sol était plus élevé que celui de la basilique. Un pilastre, qui était placé à côté de l'entrée du chœur, terminé par un chapiteau à volutes grossièrement découpées, était orné de deux rosaces sur chaque face ; la base portait deux volutes en relief et le double monogramme du Christ. Sur le tronçon d'un autre pilastre deux palmes au milieu ; au-dessus et dans trois circonférences concentriques le chi et le rhô, Kristos, A et M, Ave, Maria. Au...
Página 289 - Tip(asa) m(illia) [p(assuum)] II. Ce texte a été gravé après l'année 292, date de l'élévation de Constance Chlore et de Galère à la dignité de Césars. Ces quatre bornes ont été découvertes par M. Trémaux à 3 kilomètres (0 au sud de Tipasa, sur une voie qui parait se diriger vers Mouzaïaville.
Página 287 - II ya là deux inscriptions : l'une qui paraît se rapporter aux empereurs Constant et Constance; l'autre à Crispus (?), à Licinius le Jeune (?) et à Constantin le Jeune, alors Césars : et Cta(udto) F[l]a(vio) [Constantin]o iuniori n[o6i/issimis Caesaribus], 334.
Página 23 - Pot)enti. Creditum (sibi qui gau)det perficere munus. M(artyr) hic est Salsa dulcior nectare semper. Quae meruit caelo semper habitare beata. Reciprocum sancto (gau)dens (mu)nus impertire Potentie.
Página 6 - Colonna m'a affirmé qu'elle est placée; et, dans ces conditions, j'ai bien peur qu'au moins pour l'abside ne se vérifie la supposition de M. Gsell que « les travaux entrepris pour «•la construction du phare ont pu en faire disparaître les ruines^ '5).
Página 138 - C'est une muraille de 1m50 à 2m de largeur, très appa« rente, qu'on aperçoit à fleur de terre, au pied des der« nières pentes du Djebel-Mouassa, et qui, suivant le dire « des indigènes, ferait le tour de cette montagne et du « Djebel Bou-Talcb, dont elle constituerait une enceinte

Información bibliográfica