Les Cosaques de Pannwitz: 1942-1945

Portada
Casemate Pub & Book Dist Llc, 2000 - 288 páginas
1 Comentario
A la veille de la Première Guerre mondiale, les Cosaques constituent une communauté d'environ 5 millions de personnes réparties dans les régions du Don, du Kouban, de l'Oural, de l'Orenbourg et du Terek où ils mènent une existence autonome fondée sur les " libertés cosaques ". En échange de ces libertés, les Cosaques, qui sont avant tout des hommes de guerre, fournissent d'importants contingents à l'armée impériale russe (162 régiments en 1914). Lors de la guerre civile, les régiments cosaques jouent un rôle important au sein des armées blanches. Mais la victoire des Bolcheviques sonne le glas de leur indépendance : les terres cosaques sont redistribuées et les privilèges supprimés. Lorsque les Allemands pénètrent dans les ex-territoires cosaques au cours de l'été 1942, un grand nombre de Cosaques se mettent au service de l'envahisseur en espérant obtenir de lui le retour de leur autonomie ancestrale. Cet ouvrage retrace l'histoire de ces Cosaques passés au service du Reich. Après un rappel historique sur le destin de la nation cosaque des origines jusqu'en 1942, il présente l'histoire des unités cosaques intégrées dans la Wehrmacht. La fin de l'ouvrage est consacrée au destin tragique des Cosaques livrés par les Britanniques à l'Armée Rouge en 19,45, au procès de leurs chefs puis à leur réhabilitation ces dernières années. Ce livre comprend en outre plus de 350 photos, pour la plupart inédites, montrant les unités cosaques sur le front de l'Est, en Yougoslavie et en France. On the first world war eve, the Cossacks' community of about 5 M persons spread out in the Don, Kuban, Oural, Orenbourg & Terek areas, lead a free live grounded on Cossacks rights of self government. In place of this freedom, Cossacks who were first of all war men, were providing the Imperial Russian Army with important contingents (162 regiments in 1914). During the civil war, the Cossacks regiments play primary fiddle among the white armies. But the Bolshevik victory tolls the knell of their independence. The Cossacks are deprived from their privileges and their properties are handed out again. During the 1942 summer, when the Germans enter in the ex Cossacks properties, a great number of them is enrolling the invader's service hoping to get back its ancestral autonomy. Further historic reminder on this nations's destiny from its origins up to 1942, this book relates the history of the Cossacks units in the Wehrmacht. The last part of the book is explaining the tragic fate of these Cossacks handed over the red army in 1945, their leaders' trial and these very last past years, their rehabilitation.

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Información bibliográfica