L'articulation entre ontologie et centralisme politique d'Héraclite à Aristote: Le cercle accompli

Portada
L'Harmattan, 2003 - 296 páginas
0 Opiniones
Cet ouvrage fait suite à L'aube de l'Un, qui était consacré essentiellement à la dimension sociale et politique des textes d'Héraclite et Parménide. Ici, il s'agit de mettre à jour, chez Platon et Aristote, la réciprocité entre la pensée de l'être et la pensée de la cité, sur le modèle de la " centro-circularité ". Cet exercice révèle, par-delà les différences de lexique ou de conception, la troublante continuité qui court, des Présocratiques à l'aristotélisme. Et au-delà. Si les grands métaphysiciens se sont révélés des penseurs politiques, n'est-ce pas que la " structure ontologique " qu'ils embrassaient leur enjoignait intimement sa transposition historique ? Et si les entités politiques, les sociétés, fonctionnent jusqu'à nos jours selon un " effet-centre " dominant, peuvent-elles prétendre s'être dégagées de la tradition métaphysique ? Vérifier que le discours " stato-ontologique " institué normalise invariablement l'allogène, ne servira pas seulement à la clairvoyante dénonciation de ses excès pratiques inhumains, ou à la déconstruction esthétique du prince et du sage ; c'est un enjeu pour chacun, pour ses représentations, son imaginaire, afin de se libérer des formes obsolètes d'organisation collective, d'entretenir l'ouverture démocratique, d'explorer l'infini trans-national. Telle est l'intention finale de cette contribution originale à l'histoire critique de la philosophie européenne.

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Información bibliográfica